L'auberge de l'islam Index du Forum

L'auberge de l'islam
Pour mieux connaitre et comprendre l'islam
 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Le Coran

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'auberge de l'islam Index du Forum   >>> L'auberge de l'islam   >>> Decouvrir et penser l'islam
Sujet précédent ..::.. Sujet suivant  
Auteur Message
serviteur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2007
Messages: 21

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 17:39 (2008)    Sujet du message: Le Coran Répondre en citant

Le Coran

Par Tahar Gaïd


Le Coran n’est pas une oeuvre créée de toute pièce par un poète (châ’ir) si génial, soit-il, ni celle d’un devin (kâhin) aux puissances occultes. C’est une Révélation communiquée par Dieu à Son Prophète : " c’est là, en vérité, la parole d’un noble Prophète ; ce n’est pas la parole d’un poète ; -votre foi est hésitante - ce n’est pas la parole d’un devin ; comme vous réfléchissez peu ! - c’est une Révélation du Seigneur des mondes ! " (S. LXIX, 40 à 43), "Oui, le Coran est une Révélation du Seigneur des mondes " (S. XXVI, 192).

Le Coran n’étant pas le produit de sa propre réflexion, le Prophète, au moment de la " descente " (tanzîl) des versets, les répétait afin d’en retenir le sens et les expressions. Dieu lui ordonna de s’abstenir d’user de ce procédé car Il lui appartenait de réunir la récitation et de la faire comprendre à Ses créatures : " Ne remue pas ta langue en lisant le Coran comme si tu voulais hâter la révélation. Il nous appartient de le rassembler et de le lire. Suis sa récitation lorsque nous le récitons ; c’est à nous qu’il appartient, ensuite, de le faire comprendre " (S. LXXV, 16 à 19).

Le Messager de Dieu recevait la Parole divine par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, nommé " l’"Esprit fidèle " par le Coran. Le Prophète, en sa qualité d’avertisseur, la transmettait à son tour aux hommes : " L’Esprit fidèle est descendu avec lui sur ton coeur pour que tu sois au nombre des avertisseurs " (S. XXVI, 194, 195).

La Révélation se produisait ainsi : illettré, donc incapable de lire les livres sacrés encore moins en araméen ou en hébreux, l’Envoyé de Dieu recevait le message d’une façon auditive. Il percevait un fort tintement de cloche. Il était saisi d’une fièvre si intense qu’une sueur abondante coulait de son front y compris pendant les périodes de grand froid. Il pâlissait et rougissait et tous ses membres tremblaient. Son corps s’alourdissait d’une manière telle qu’un jour son chameau ploya sous son poids.

Le Coran fut révélé graduellement durant plus de vingt ans, selon les circonstances politiques et religieuses. Ceci explique sa composition fragmentaire de sorte que les thèmes ne sont pas regroupés par chapitres.

Le Livre sacré n’a pas été recensé selon l’ordre chronologique de la Révélation mais selon la longueur des sourates. Il en renferme cent quatorze de longueurs inégales. La plus courte comprend trois versets et la plus longue en englobe deux cent quatre-vingt-six. Certaines, révélées à La Mekke, d’autres à Médine, ont reçu un titre ; la vache, la fourmi, la caverne, les fractions, etc. Postérieurement au Prophète, le Coran fut divisé en soixante parties (hizb) et aussi en deux cents parties appelées " rubû’ ". Chaque sourate se compose de plusieurs versets (âyât). Le Coran en comprend six mille deux cent dix-neuf qui sont autant de signes et de miracles. Le mot âyâ est souvent accompagné d’un adjectif comme clair, évident... car son objet consiste à convaincre les hommes.

Du temps du Prophète, les versets coraniques étaient mis par écrit sur des os plats, des pierres, des peaux, des feuilles de palmiers... et aussi appris par coeur intégralement ou en partie par les croyants. Abu Bakr rassembla tous ces fragments sur le conseil d’Omar et les réunit en un seul opuscule. Un comité se chargea de ce travail. Cette décision fut prise à la suite de la mort de plusieurs lecteurs du Coran lors de la guerre engagée contre le faux prophète Musaïlima. Il était à craindre la disparition à la longue du texte sacré. La recension officielle de ce dernier se réalisa définitivement sous le khalife Othmane qui mit ainsi fin à la diffusion d’autres écrits légèrement incorrects.

Différentes expressions désignent le Coran dont le style varie suivant les époques de la Révélation. Outre le mot qur’ân qui dérive de la racine qara’a (réciter, lire), les quelques autres termes qui s’y appliquent sont çuhuf (feuilles), Kitâb (livre) ; deux appellations qui se réfèrent également aux Livres antérieurs à la prédication du Prophète, Furqân qui définit aussi l’Écriture confiée à Moïse, et aussi la " Mère du Livre " : " Dieu efface ou confirme ce qu’il veut. La Mère du Livre se trouve auprès de lui " (S. XIII, 39). Si les mêmes vocables sont parfois attribués aux Écritures, c’est parce que celles-ci proviennent toutes de la même source céleste.

Le mot qur’ân revient fréquemment dans le Livre, accompagné de différents qualificatifs : karîm (noble), hakîm (plein de sagesse), madjîd (glorieux), ’azîm (très grand), etc. En outre, Dieu compare le Coran à une lumière destinée à montrer aux hommes la seule voie à suivre : "O vous les hommes ! une preuve décisive vous est parvenue de la part de votre Seigneur : nous avons fait descendre sur vous une lumière éclatante " (S. IV, 174). Cette lumière avait été répandue sur l’humanité, et continue à se répandre, par une lampe, en l’occurrence, le Prophète : " O toi, le Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur, comme celui qui invoque Dieu -avec sa permission- et comme un brillant luminaire " (S. XXXIII, 45, 46).

Le Coran a été révélé en arabe pour être compris, à l’origine, par un peuple arabe : "c’est une Révélation en langue arabe claire " (S. XXVI, 195), "Oui, nous avons fait un Coran en arabe ! -Peut-être comprendrez-vous " (S. XLIII, 3). Il est considéré comme éternel et incréé. Le texte que nous possédons est une copie dont le prototype " Umm al-Kitâb " (la Mère du Livre) est conservé au ciel sur une Table (lawh) bien gardée : " Ceci est, au contraire, un Coran glorieux écrit sur une Table gardée ! " (S. LXXXV, 1, 22). Il est du point de vue phonétique, graphique et linguistique identique à l’original céleste. Sa reproduction est inimitable (i’djâz) : " Dis : si les hommes et les Djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne produiront rien qui lui ressemble, même s’ils s’aidaient mutuellement " (S. XVII, 88).

Il est recommandé de lire et de relire le Coran, de le réciter à haute voix, tel est le conseil donné par Dieu au Prophète et à tous les musulmans : " Tiens-toi debout, en prière, une partie de la nuit, la moitié ou un peu moins ou davantage et récite avec soin le Coran" (S. LXXIII, 2, 3, 4), " Récitez donc à haute voix ce qui est possible du Coran " (S. LXXIV, 20). Beaucoup de Musulmans l’apprennent par coeur dès le jeune âge.

Le Tout-Puissant incite les hommes à se pencher d’une manière clairvoyante sur les données du Coran et à prendre comme base de réflexion les prescriptions temporelles et spirituelles ainsi que les exemples historiques qui y sont contenus et qui définissent la conduite à adopter dans la vie : "Nous avons exposé tout ceci dans ce Coran pour que les hommes réfléchissent" (S. XVII, 41), " Ceci est, pour les hommes, un appel à la clairvoyance, une Direction et une Miséricorde en faveur d’un peuple qui croit fermement " (S. XLV, 20).

Cette Direction est universelle car le Coran ne révèle pas une religion destinée à une seule race, à une catégorie déterminée d’hommes. L’essence de son enseignement était déjà contenu dans les Livres anciens : "Ceci se trouvait déjà dans les Livres des Anciens " (S. XXVI, 196). Le Livre saint est en effet un rappel des " feuillets " d’Abraham, de la Loi de Moïse, des Psaumes de David, de l’Évangile de Jésus... Dieu revient sur cette affirmation quatre fois en employant la même formulation et dans la même sourate : " Oui, nous avons facilité la compréhension du Coran en vue du rappel. Y a-t-il quelqu’un pour s’en souvenir ? " (S. LIV, 17, 22, 32, 40).

Le Coran a inspiré des oeuvres littéraires, juridiques, historiques, artistiques, scientifiques, etc. La création étant continue, grâce à l’aide de Dieu, de nouvelles théories politiques, économiques, sociales, de nouvelles inventions scientifiques peuvent être conçues en tenant compte de la marche de l’histoire qui est impitoyable à l’égard des traînards. Tous les problèmes de la vie sont contenus dans le Coran. Ils n’existent certes pas sous forme de recettes de cuisine mais bien potentiellement. Il s’agit de confronter, chacun dans son domaine et sa spécialité, la Réalité au Livre sacré et d’y découvrir les moyens de résoudre ces problèmes.



Extrait du "Dictionnaire élémentaire de l’Islam"


Sur le lien : http://www.oumma.com/Le-Coran,1236

_________________
le prophète dit : Celui qui fait la prière de l3icha (prière du soir) en groupe si comme s'il a veillé la moitié de la nuit en priant et celui qui fait la prière de l'aube en groupe si comme s'il a prié toute la nuit.(rapporté par moslim)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 17:39 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Jeu 29 Mai - 11:34 (2008)    Sujet du message: Le Coran Répondre en citant

Le Coran est une lumière, une certitude ; il est la corde solide, la voie des pieux. Il renferme les informations des anciens : les prophètes et les pieux et il explique comment ceux qui s’étaient opposés à eux ont subi le châtiment divin et ont été les plus humiliés. Le Coran comprend encore des versets qui racontent les miracles d’Allah et parlent de Sa puissance qui s’exerce sur cet univers immense. Il explique l’origine de l’être humain créé à partir d’un liquide peu important. Il renferme les dispositions relative à la foi qui doit animer le cœur pour l’apaiser. Il comporte les dispositions de la charia qui distinguent ce qui est licite de ce qui est illicite et ce qui est vrai et ce qui est faux.

Le Coran explique l’au-delà, la destinée humaine et décrit l’enfer où certains seront logés misérablement et le paradis jalonné de jardins traversés par des cours d’eau et des champs et dotés de résidences sûres.

Le Coran apporte un remède aux cœurs et de la lumière à l’aveugle. À ce propos, Allah le Très Haut dit : «Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu' accroître la perdition des injustes. » (Coran, 17 : 82).

Al-Hafiz ibn Kathir dit dans le cadre de son commentaire de ces versets : « Allah dit de Son livre révélé à Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui): «Le faux ne l' atteint (d' aucune part), ni par devant ni par derrière: c' est une révélation émanant d' un Sage, Digne de louange. » (41 : 42) et qu’il constitue un remède et une miséricorde pour les croyants. C’est-à-dire qu’il débarrasse les cœurs de leurs maladies consistant dans le doute, l’hypocrisie, le polytheisme et les déviations. Le Coran soigne tout cela. En outre, il est une miséricorde qui apporte la foi, et la sagesse et incite à désirer le bien et à le rechercher. Mais il ne profite qu’à celui qui y croit, y adhère et l’applique. Pour celui-là, il constitue un remède et une miséricorde. Quant au mécréant injuste à l’égard de lui-même, l’écoute du Coran ne fait que l’éloigner davantage et le radicaliser dans sa mécréance. Mais alors, le défaut est à chercher non dans le Coran, mais dans le mécréant lui-même. À ce propos, le Très Haut dit :

«Dis: "Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison". Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d' aveuglement en ce qui le concerne; ceux-là sont appelés d' un endroit lointain. » (Coran, 41 : 44) et :

«Et quand une Sourate est révélée, il en est parmi eux qui dit: "Quel est celui d' entre vous dont elle fait croître la foi?" Quant aux croyants, elle fait certes croître leur foi, et ils s' en réjouissent. - Mais quant à ceux dont les cœurs sont malades, elle ajoute une souillure à leur souillure, et ils meurent dans la mécréance. » (Coran, 9 : 124-125).

Selon Qatada, la parole divine : «Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants.» (17 : 82) concerne le croyant qui l’entend et le comprend, mais «elle ne fait qu' accroître la perdition des injustes » (17 : 82) c’est-à-dire qu’il ne le retiennent pas et n’en profitent pas. En réalité, Allah a fait de ce Coran un remède et une miséricorde pour les croyants ». Voir le Tafsir d’Ibn Kathir, (3/60). Allah, le Très Haut a dit :

«Ô gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. » (Coran, 10 : 57)

Le Coran sort les gens de l’égarement et les guide vers la vérité. À ce propos, le Très Haut dit :

«C' est le Livre au sujet duquel il n' y a aucun doute, c' est un guide pour les pieux, » (Coran, 2 : 2)

et : «Et c' est ainsi que Nous t' avons révélé un Coran arabe, afin que tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du Jour du rassemblement, - sur lequel il n' y a pas de doute - Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente. » (Coran, 42 : 9)et : «- Et c' est ainsi que Nous t' avons révélé un esprit (le Coran) provenant de Notre ordre. Tu n' avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit, - le chemin d' Allah à Qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Oui c' est à Allah que s' acheminent toutes les choses. » (Coran, 42 : 52-53).

Le Coran renferme des avantages que nul ne peut recenser. Aussi faut-il que celui qui cherche le bonheur ici-bas et dans l’au-delà s’y réfère et applique ses prescriptions.

Source : Islam-qa

_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Dernière édition par verslalumiere le Ven 9 Juil - 19:54 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
serviteur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2007
Messages: 21

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 09:45 (2008)    Sujet du message: Le coran Répondre en citant

Le Coran est la parole du Maître de l'Univers révélée à Son messager Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) pour sortir les gens des ténèbres vers la lumière : « C' est Lui qui fait descendre sur Son serviteur des versets clairs, afin qu' il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière; et assurément Allah est Compatissant envers vous, et Très Miséricordieux.» (Coran, 57 : 9).

Allah a expliqué dans le Coran les nouvelles des premiers et des derniers et la création des cieux et de la terre et établi exhaustivement le licite et l’illicite, les bases des règles (de conduite), des mœurs et les dispositions régissant les actions cultuelles et les transactions, le récit de la vie des prophètes (pse) et des pieux , la récompense réservée aux croyants et le châtiment prévu pour les mécréants et la description du paradis comme demeure des croyants et de l’enfer comme demeure des mécréants ; Il a tout expliqué dans le Coran : «Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose... » (Coran, 16 : 89).

Il y'a dans le Coran une exposition des noms de Dieu , de ses attributs et de ses créatures et un appel à croire en lui , en ses anges , en ses livres , en ses messagers , et en le jour dernier .

Le Coran explique les conditions qui prévaudront au jour de la Rétribution après la mort. Il s’agit de la Résurrection, du Rassemblement, de l’examen des comptes, de la description du bassin, du Pont(Sirât), de la Balance, des Délices, du Châtiment et de la Réunion des gens pour ce grand jour : « Allah! Pas de divinité à part Lui! Très certainement Il vous rassemblera au Jour de la Résurrection, point de doute là-dessus. Et qui est plus véridique qu' Allah en parole?» (Coran, 4 : 87).

Le Coran invite à réfléchir et à méditer sur les indices cosmiques et sur les versets coraniques : «Dis: "Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre". Mais ni les preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. » (Coran, 10 : 101). Et le Transcendant a dit : «Ne méditent- ils pas sur le Coran? Ou y' a- t- il des cadenas sur leurs cœurs? » (Coran, 47 ; 24).

Le Coran confirme ce qui l’a précédé en fait de livres comme la Thora et les Evangiles, mais il les domine en vertu des propos du Transcendant et Très Haut : «Et sur toi (Mouhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. » (Coran, 5 : 48).

Après sa révélation, le Coran est devenu le livre de l’humanité (et il le restera) jusqu’à la venue de l’Heure ; quiconque n’y croit pas est un mécréant qui sera châtié au jour de la Résurrection en vertu des propos du Transcendant : Est-ce que celui qui se fonde sur une preuve évidente (le Coran) venant de son Seigneur et récitée par un témoin [l'archange Gabriel] de Sa part, cependant qu'avant lui [Muhammad] il y a le livre de Moïse tenant lieu de guide et de miséricorde... [est meilleur ou bien celui qui ne se fonde sur aucune preuve valable ?] : Ceux-là (les compagnons de mohammad et les convertis parmi les gens du livre) y croient; mais quiconque d'entre les factions(les mécréants parmi les gens de toutes les religions)n'y croit pas, aura le Feu comme rendez-vous. Ne sois donc pas en doute au sujet de ceci (le Coran). Oui, c'est la vérité venant de ton Seigneur; mais la plupart des gens n'y croient pas. (Coran, 11 : 17).

En raison de l’importance du Coran, notamment de son contenu en versets, en miracles, en proverbes, en enseignement à méditer, à côté de son éloquence , Allah en a dit : « Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu l' aurais vu s' humilier et se fendre par crainte d' Allah.» (Coran, 59 : 21). Allah a défié humains et djinns de produire un texte pareil ou de produire une seule sourate ou versets égaux aux siens. Ils ne purent pas et ne pourront pas y répondre comme l’a dit le Transcendant en ces termes : « Dis: "Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les uns les autres".» (Coran, 17 : 88).

Le Saint Coran étant le plus important, le plus complet et le dernier livre venu du ciel, Allah a donné à Son Messager, Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) l’ordre de le transmettre à tous les humains en ces termes : « Ô Messager, transmets ce qui t' a été descendu de la part de ton Seigneur.» (Coran, 5 : 67).

Pour l’importance de ce livre et le besoin dont il fait l’objet de la part de la communauté, Allah nous a honorés en nous le révélant et en se chargeant de sa sauvegarde. A ce propos, il a dit : «En vérité c' est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c' est Nous qui en sommes gardien. » (Coran,15 :9).

Source : islam-qa

_________________
le prophète dit : Celui qui fait la prière de l3icha (prière du soir) en groupe si comme s'il a veillé la moitié de la nuit en priant et celui qui fait la prière de l'aube en groupe si comme s'il a prié toute la nuit.(rapporté par moslim)


Revenir en haut
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Ven 12 Déc - 19:38 (2008)    Sujet du message: Le Coran est la Parole d’Allah Répondre en citant

Le Coran est la Parole d’Allah


Le Coran est la Parole d’Allah. Cette réalité qui ne fait l’ombre d’aucun doute se justifie par les faits suivants :

1/ Le Coran est prodigieux dans son éloquence, sa rhétorique, son harmonie et son style ! Les Arabes reconnaissent cela, eux qui étaient diserts et qui se mesuraient dans l’éloquence, la littérature, la poésie et la prose. Le Coran a été révélé dans leur langue et Allah les a défiés d’écrire un livre semblable mais ils ont été impuissants ! Puis Allah les a défiés d’écrire une sourate semblable - seulement - mais ils ont été incapables et ont été confondus.

Mousseylima le menteur – qui a prétendu être un prophète – a voulu égaler les Paroles du Seigneur des mondes, il a alors proféré des paroles défectueuses et abjectes. En conséquence ses paroles l’ont rendu ridicule et les gens se moquaient de lui !

2/ Le Coran est prodigieux dans son influence sur les âmes. Celui qui l’écoute se fascine inévitablement, même s’il disconvient et s’obstine. Pour cette raison, quand le Prophète (Salla Allahou Alaïhi Wa Sallam) a lu la sourate d’An-Najm (l’Etoile) et s’est prosterné, alors les musulmans ainsi que les polythéistes se sont tous prosternés avec lui. Ce fait a été rapporté par l’imam Boukhari.

3/ Il est aussi prodigieux en ce qui concerne son annonce des faits à venir. Puis les jours et les années passent et ces faits surviennent exactement comme le Coran nous a informé.

4/ Il est aussi prodigieux vu ce qu’il comporte comme informations concernant des vérités scientifiques lesquelles ne se sont éclaircies qu’après le progrès fabuleux qu’a connu les sciences ces dernières années: Que ce soit dans la médecine ou dans l’embryologie ou dans l’astronomie…
Le Coran est encore plein de vérités scientifiques que la science moderne n’a pu encore découvrir jusqu’à cet instant !

Est-ce que tous ces miracles puissent advenir d’un autre qu’Allah, Le Très Haut ?
Comment peut-on prétendre que le Coran - et tout ce qu’il renferme - est l’œuvre du Prophète Mohammed, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, lui qui était analphabète et qu’à son époque il n’y avait point de moyens de recherche, ni d’observatoires et encore moins de laboratoires?

Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi Wa Sallam, a vécu au sein d’une nation analphabète, une nation qui menait paître les bestiaux et vivait dans le désert !

Est-ce qu’après tout cela, une personne sage - et qui se respecte - puisse prétendre que le Coran n’est pas Divin ? !!

Source : islamweb

_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Revenir en haut
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 19:39 (2013)    Sujet du message: Le coran est un livre complet Répondre en citant

Le Coran est le Livre d’Allah choisi pour être la dernière révélation adressée aux humains. Allah, le Tout-Puissant, l’a révélé au Prophète Muhammad, et en fit la première source de la religion musulmane à coté de la sunna. Le Noble Coran est un livre complet et compréhensible. Il traite de sujets dont les hommes ont besoin, non seulement pour atteindre le salut, mais aussi pour connaître la paix, la justice et la prospérité. Les sujets abordés peuvent être classés en trois catégories : le crédo, les récits et les lois. Il donne les principes de base, la vision et l’esprit à suivre pour planifier sa vie et la mener correctement. Tout ceci est abordé de manière très pratique combinant les affaires de la vie d’ici-bas et celles de l’au-delà : "Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes œuvres qu’ils auront une grande récompense " (S 17/V 9).


Le Noble Coran a un style et une forme qui n’ont jamais été utilisés ou vus dans aucun autre livre ou méthodologie. La précision de son discours, son éloquence, sa fluidité, son harmonie et la véracité de son contenu ne furent jamais égalés. Non seulement le Noble Coran est d’un point de vue linguistique un chef d’œuvre, mais il est un miracle au véritable sens du terme. Ceux qui le récitent ne s’en lassent jamais et ceux qui réfléchissent sur son contenu n’ont aucun doute sur sa véracité. Il guide ceux qui recherchent la vérité et augmente la foi de ceux qui croient au message qu’il véhicule.

Le Noble Coran est exempt de toute contradiction. Ceux qui comprennent la langue arabe et qui peuvent méditer sur le sens de ses sourates et versets trouvent une parfaite harmonie entre ses différentes composantes. Allah le Tout-Puissant a dit : « C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux. » (Coran 2/2) et aussi « Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! » (Coran 4/82).

En vérité, chaque fois qu’un non croyant a essayé de prouver qu’il existait des contradictions dans le Noble Coran, il se heurte aux démonstrations des savants musulmans qui ont prouvé et prouvent chaque jour qu’aucune de ses parties ne contredit une autre. La raison pour laquelle certaines parties peuvent apparaître contradictoires vient de ce que le Coran lui-même appelle mukham (clair) et mutchabih (équivoque). Ceci relève en vérité de la composition miraculeuse et puissante des parties du texte coranique. Ces concepts seront abordés et expliqués plus tard dans cette série sur l’étude du Coran.

Les principales composantes de la science du Coran:

L’étude des sciences coraniques, 'ulûm al-Qur`ân, est l’étude de tous les sujets ou de toutes les matières qui sont en rapport avec le Noble Coran. Elle aborde les questions fondamentales nécessaires pour couvrir les objectifs généraux recherchés par l’apprentissage du Noble Coran. En règle générale, les savants enseignent les différents sujets et les divisent en quatre principales catégories subdivisées en plusieurs branches couvrant ainsi l’essentiel du savoir. La profondeur du savoir enseigné et la couverture des matières dépendent bien sûr du public visé, de sa capacité à comprendre, etc. Les quatre catégories sont mentionnées ci-dessous, elles ne doivent pas être prises seulement comme un outil pour expliquer la science contenue dans le Noble Coran, en aucun cas elles ne doivent être prises comme étant la division absolue du savoir. Les différentes catégories sont non seulement liées entre elles, mais elles sont aussi interdépendantes, mélangées et à bien des égards elles se chevauchent :

1. Histoire du Coran et de l'évolution de ses sciences

Les bases et la terminologie.
La révélation.
Collecte et compilation.
Préservation du Coran.
Les savants, les textes traditionnels et l'évolution de la science et de son écriture.
Réfutation des doutes et des fausses allégations, anciennes et contemporaines.

2. Sa récitation

Qira'at-récitations- et les sept modes (Ahrufl).
Idjâza et tradition orale.
Tajwîd.
Art de l'écriture et l'histoire du Moushaf othmanien.
Vertus et étiquettes de la récitation.

3. Exégèse ou Tafsîr

Langue arabe.
Conditions et étiquettes du Tafsîr-exegèse-.
Types de Tafsîrs.
Méthodologies du Tafsîr.
Les savants et les livres de Tafsîr.
Traduction du Coran.
Tafsîr incorrect.
Les histoires, les proverbes et la sagesse du Coran.

4. Fiqh, application et mise en œuvre du Coran

Les causes de la Révélation.
Le Coran mecquois et le Coran médinois.
Les versets abrogeant et les versets abrogés.
Les versets à portée générale et ceux à visé particulière.
L’absolue et le restreint.
Les règles dérivées.

La liste des matières présentée est loin d’être exhaustives. Le but de cette liste est de donner une idée à ceux qui veulent se lancer dans des études théologiques de l’ampleur du savoir qui les attend. Les étudiants désireux d’avoir une liste plus détaillée, peuvent se référer à des ouvrages comme Al-Burhan (La preuve définitive) de l’Imam al-Zarkachî (mort en 794 de l’Hégire), At-Tibyân (La clarification) de l’Imam as-Suyûti, etc.


SOURCE : ISLAMWEB

_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:02 (2016)    Sujet du message: Le Coran

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'auberge de l'islam Index du Forum   >>> Decouvrir et penser l'islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylSeigneur thème by SGo