L'auberge de l'islam Index du Forum

L'auberge de l'islam
Pour mieux connaitre et comprendre l'islam
 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


La sagesse derrière l'obligation de la zakat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'auberge de l'islam Index du Forum   >>> L'auberge de l'islam   >>> Sujet important
Sujet précédent ..::.. Sujet suivant  
Auteur Message
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Mer 24 Juin - 18:02 (2009)    Sujet du message: La sagesse derrière l'obligation de la zakat Répondre en citant

La sagesse derrière l'obligation de la zakat

Le troisième pilier de l’Islam est la Zakat ou l’aumône légale. Le mot « Zakat » veut dire augmentation, croissance. Il a aussi le sens de « purification » et de « bénédiction ». Mais est-ce que ces sens ou définitions suffisent t-ils pour comprendre les différents aspects et sagesses de la Zakat ?

La Zakat est une obligation qui concerne tout musulman possédant des biens dépassant une quotité bien déterminée. Le prélèvement de cette taxe ou impôt qu’est la Zakat se fait après un décompte précis des biens concernée et répond à des critères précis définies dans *les livres de la jurisprudence islamique. La question que l’on peut se poser vise à savoir les raisons pour lesquelles la Zakat a été prescrite.

Bien qu’en Islam, les commandements directs d’Allah ne peuvent être justifiés sur des bases matérielles, la Zakat engendre beaucoup de sagesse cachée derrière l’ordre divin.

En plus du fait qu’elle exprime l’attachement de la personne qui s’en acquitte aux ordres de son Seigneur, Allah, elle est un acte de solidarité de sa part visant les personnes les plus démunies de sa communauté.

La volonté d’Allah a rendu les uns riches et les autres pauvres afin que la vie prenne son cours normal sur terre. Car, si tous les hommes étaient riches, leurs intérêts communs cesseraient et s’ils étaient tous pauvres, ils mèneraient une vie incommode et servile.

Allah dit : « Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur ? C'est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu'ils amassent. » Coran (43 /32).

Ainsi, l’inégalité et la disparité suivent une loi naturelle selon laquelle chacun ne peut se passer de l’autre, ce qui équivaut à dire que chacun est asservi à l’autre et que les conditions qui exigent l’asservissement sont relatives et non pas absolues. L’islam nous apprend que l’acquisition des biens n’a aucune valeur, si celui qui les possède ne s’en sert pas pour augmenter son capital de bonnes œuvres et nous enseigne que l’obligation de les acquérir doit être motivée par l’intention de les dépenser pour ses propres besoins ainsi que pour ceux des autres.

En établissant ces deux classes sociales par Sa sagesse, Allah leur a ordonné de vivre dans la coopération et la solidarité. L’Islam ne prélève qu’une part minime sur les biens des riches, au profit des déshérités, et ce pour barrer le chemin à la haine et à la rancœur. La Zakat est ainsi une institution financière qui opte à faire régner la charité et l’amour au sein de la société islamique.

Aussi, non seulement la Zakat façonne la conscience sociale du musulman, mais elle l’oriente également vers son environnement immédiat afin qu’il apprenne à faire face aux difficultés et dysfonctionnements de la société, de ses pauvres et ses laissés-pour-compte.

La Zakat est destinée d’abord aux musulmans et l’Islam nous impose d’observer ce qui se passe autour de nous, dans notre communauté la plus proche. Cette priorité de la proximité nécessite de connaître à fond la société dans laquelle nous vivons et de se soucier de l’état des musulmans dans son pays et dans le monde entier.

Voyons ici les bénéficiaires de la Zakat cités dans le verset suivant : « Les Sadaqats-Aumònes- ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent(pour sa récolte), ceux dont les coeurs sont à gagner (à l'Islam), l'affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier de Dieu, et pour le voyageur (en détresse). C'est un décret de Dieu ! Et Dieu est Omniscient et Sage »

La nature de cette prescription est tout d’abord « sociale » car elle est destinée aux pauvres et aux nécessiteux de la société (ou aux œuvres de nature caritative).

Enfin, la Zakat a une dimension spirituelle majeure puisqu’elle purifie les biens des êtres humains comme ceux-ci purifient leur cœur par la prière et leurs corps par le jeûne.

La Zakat englobe énormément de sagesses qu’Allah Seul, qui a prescrit son obligation, est à mesure de connaître. Il suffit de s’en convaincre de méditer sur le verset et le hadith suivants :

Allah dit : « Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. » Coran (2 /276)

Le prophète, , a dit : « La charité,-aumòne- Sadaqa, dépensée, ne fait jamais diminuer une richesse »

Source : islamweb

*visiter ce lien : http://labregesurlislam.xooit.com/t195-Zakat.htm?q=zakat

_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Dernière édition par verslalumiere le Sam 26 Mar - 14:37 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Juin - 18:02 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 13:09 (2010)    Sujet du message: Zakat : Portées et objectifs Répondre en citant

Le troisième pilier de l’Islam est la Zakate ou l’aumône légale. Le mot « Zakate » veut dire augmentation ou croissance. Il a aussi le sens de « purification » et de « bénédiction ».

En plus de la Zakat, l’islam recommande à ses adeptes de faire *le maximum de Sadaqa, charité ou aumônes facultatives afin de pourvoir aux besoins des pauvres.

Le vrai croyant est celui qui s’empresse de s’acquitter de la Zakat, Allah dit : « Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat, qui se détournent des futilités, qui sâcquittent de la Zakate » Coran (23 /1-4).

La Zakat peut se définir comme étant un acte spirituel et purificateur. Le geste de donner une partie de ses biens aux plus démunis est en effet considéré comme purifiant pour le fidèle musulman; elle lui permet de se détacher des biens matériels pour pouvoir se rapprocher de son Créateur.

Selon certains savants contemporains, la Zakate doit être considérée comme une institution sociale suppléant aux doctrines des socialistes, des économistes et des dualistes.

En effet, les socialistes s’accaparent des biens des gens prétendant les répartir équitablement entre eux suivant le travail fourni par chacun d’eux.

Les économistes, quant à eux, prétendent que le socialisme abolit les capitaux, lesquels sont nécessaires aux travaux et aux projets gigantesques, et partant, il faut que la société dispose de gros capitaux pour réaliser les grandes entreprises.

Quant aux dualistes, ils affirment que la présence des riches et des pauvres dans la société est nécessaire pour maintenir les éléments du progrès et de la concurrence, autrement il n’y aura pas d’émulation ni d’ambition au sein de la communauté, et partant, le genre humain fera sûrement une marche rétrograde !

Or, bien que révélé avant ces doctrines, l’Islam les concilie toutes autour de principes sains et sages, tout en respectant la propriété et les biens individuels au sein de sa communauté.

En islam, c’est à Allah qu’appartient toute chose. L’acquisition des biens pour le simple plaisir de les posséder ou dans le but de se sentir supérieur est une chose blâmable. La sagesse divine a voulu, pour réaliser l’équilibre dans la vie humaine, que la différence et la distinction au niveau des ressources, des capacités, des statuts, des besoins ainsi que de la variété de tâches et de rôles, soient des vecteurs de la différenciation des degrés entre les catégories, et ce afin de faire du mouvement de la vie humaine un mouvement d’échange d’intérêts, de capacités et de besoins. Allah dit : "Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur ? C'est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu'ils amassent". Coran (43 /32).

Ainsi, l’inégalité et la disparité suivent une loi naturelle selon laquelle aucun individu ne peut se passer des autres, ce qui équivaut à dire que chacun est asservi à l’autre et que les conditions qui exigent l’asservissement sont relatives et non pas absolues. Pour cela, l’islam impose aux gens comblés de richesses, de venir en aide aux membres de la communauté qui sont dans le besoin. L’islam encourage le partage des richesses et fait en sorte que les gens arrivent à se débrouiller et à devenir des membres productifs de la société.

L'aquittement de la zakat purifie les sentiments des pauvres de toute rancune envers les riches et leur procure le minimum dont ils ont besoin. Ainsi la notion de solidarité entre les musulmans se renforce et le concept d'une Oumma unie et bien soudée se develloppe.

Enfin La Zakat donne au croyant la quiétude, le bonheur et la bénédiction d’Allah par laquelle il agrandi sa richesse. Allah dit : « Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. » Coran (2 /276). Le prophète, , a dit : « La charité, Sadaqa, dépensée, ne fait jamais diminuer une richesse »

----

* Il est preférable de donner l'aumône en main propre à ses ayant-droits, en raison des multiples cas de corruption sévissant dans les organismes qui s'occuppent de sa distribution.

Source : islamweb

_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Revenir en haut
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Lun 29 Avr - 16:37 (2013)    Sujet du message: Dix-sept avantages de la Zakât Répondre en citant

Les avantages individuels et sociaux de la Zakât, étant nombreux et immenses, en voici dix-sept :

Le premier : La Zakât complète et parachève la foi du serviteur, car c'est l'un des piliers de l'Islam. Si le musulman la verse, sa religion est complète et parfaite, ce qui est certes un objectif important pour chaque musulman croyant cherchant à parachever sa religion.

Le deuxième : elle prouve la foi sincère de celui qui la verse. En effet, l'argent est chéri par l'homme et il ne sacrifie ce qu'il aime que pour quelque chose d’au moins aussi aimé. C'est pourquoi, elle est appelée sadaqa (aumône) car elle traduit la sincérité (sidq) de celui qui l'accorde par recherche de l'agrément d'Allah, le Très Haut.

Le troisième : elle purifie les mœurs de celui qui la verse, la préserve de toute avarice et l'élève au rang des gens généreux. En effet, si l’être humain s'habitue au don, et qu’il fait don de son savoir, de son argent et de son prestige, cette tendance à donner deviendra une qualité si dominante qu'il se sentira gêné le jour où il ne fera pas de don. Il en est de même concernant le pêcheur habitué à la pêche : s’il n’y va pas un jour, il se sent mal à l'aise. Celui qui s'habitue également à donner, se sent déprimé s'il laisse passer un jour sans donner de ses biens, sans faire profiter autrui de son prestige ou de ses bienfaits.

Le quatrième: elle rend l'homme allègre, car celui qui fait don d'une chose, surtout l'argent, éprouve de la joie. Ce sentiment est effectivement constaté par expérience, à condition que le don soit fait par générosité et volontairement, et non avec attachement au bien versé. Dans son ouvrage Zâd al-ma'âd, Ibn al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : «Le don et la générosité sont des facteurs d’épanouissement. Cependant, ne le ressent que celui qui donne avec largesse et de bon gré. Il la verse avec le cœur avant de le faire avec la main. Quant à celui qui donne l'aumône seulement avec la main, alors que le cœur n’y est pas, il ne profitera pas de ce don.

Le cinquième : ce don fait de l'homme un croyant complet :

«Aucun de vous n'aura vraiment la foi avant de désirer pour son frère ce qu'il désire pour lui-même» (Mouslim).

Tout comme vous désirez que l'on vous donne assez d'argent pour satisfaire vos besoins, il faut désirer donner également à votre frère ; et c'est ce qui rend la foi parfaite.

Le sixième: La Zakât est l'une des raisons de l'accès au Paradis. En effet, le Paradis est destiné à «celui qui parle gentiment, nourrit (les gens), salue les autres en abondance, et prie la nuit alors que tout le monde dort» (Ahmed et al-Tirmidhî). Et l’entrée au Paradis est le but que nous désirons tous atteindre.

Le septième : la Zakât fait de la société islamique une seule famille où le plus fort aide le faible et le riche donne au pauvre. C'est ainsi que chacun ressent qu'il a des frères avec qui il doit être bienfaisant comme Allah l’a été avec lui. A ce propos, Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : « Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi.» (Coran 28/77). Ainsi, la nation islamique devient une seule famille, ce qui est connu chez les savants contemporains sous le nom d’entraide sociale". La Zakât est la meilleure forme d'entraide car c'est ainsi que l'homme s'acquitte d'une obligation et rend service à ses frères.

Le huitième : elle étouffe la volonté de révolte chez les pauvres. Il est probable que le pauvre ressente de l'animosité en voyant le riche monter dans de belles voitures, habiter les palais de son choix et manger ce qu'il désire, alors que, lui, le pauvre, ne circule qu'à pied et ne dort que sur les chemins. Certes, il éprouve une certaine amertume en témoignant de tout cela.

Ainsi, si les riches donnent aux pauvres, ils étoufferont leurs velléités de révolte et calmeront leur colère. C'est alors que les pauvres diront : «Nous avons des frères qui se souviennent de nous dans les moments de gêne», ils éprouveront de l’affection pour les riches et les aimeront.

Le neuvième : la Zakât empêche les crimes portant sur les biens comme les vols, les pillages, et le brigandage et tous les crimes semblables, car les pauvres trouvent de quoi satisfaire leurs besoins et sont indulgents avec les riches qui leur offrent une part de leurs biens : le quart du dixième sur l'or, l'argent et les marchandises, le dixième ou sa moitié sur les céréales et les fruits et une grande partie sur les bestiaux. Les pauvres estiment donc que les riches sont ainsi bienfaisants envers eux et ne les offensent pas.

Le dixième : grâce à la Zakât, l'homme est délivré du feu de l'Enfer. A ce propos, le Prophète a dit :

«Le Jour de la Résurrection, les gens seront protégés par les aumônes qu'ils auront faites de leur vivant» (Ahmed).

En outre, il a dit parmi ceux qui seront protégés par l'Ombre d'Allah le jour où il n’y aura pas d’autre ombre que la Sienne : «Un homme qui a fait une aumône si discrètement que sa main gauche ignore ce qu’a dépensé sa main droite» (Boukhari et Mouslim).

Le onzième : elle mène l'homme à connaître les prescriptions et les enseignements d'Allah, exalté soit-Il, car il ne versera sa Zakât qu'après avoir pris connaissance de ses règles, des montants à verser, ses nisâb-s, ses ayants-droit, ainsi que de tout ce qui s'y rapporte.

Le douzième : elle est à l'origine de l'accroissement de l'argent, dans un sens aussi bien propre que figuré. Ainsi, si l'homme fait l’aumône de son argent, il sera prémuni contre les maux, et pourra même augmenter sa subsistance en raison de cette aumône. C'est pourquoi, il a été rapporté que le prohète a dit: «L’aumône ne diminue en rien les biens de celui qui la fait » (Mouslim).

Dans ce sens, il est remarquable que la personne avare peut être victime d'un certain désastre qui détruit ses biens ou leur majeure partie suite à un incendie, à de lourdes pertes ou à des maladies qui l'obligent à dépenser de grandes sommes d'argent pour y remédier.

Le treizième : La Zakât est à l'origine de beaucoup de bienfaits, comme dans le Hadith :«Les gens ne refuseront pas de s’acquitter de la Zakaat sur leurs biens sans qu’on ne les prive de pluie » (al-TirmidhÎ et Ibn Hibbân)

Le quatorzième : «L'aumône éteint la colère du Seigneur» (al-Tirmidhî et Ibn Hibbân), dans le hadith du Prophète.

Le quinzième : L'aumône empêche une mort funeste (dans la pauvreté, la maladie ou autre) (al-Tirmidhî et Ahmed).

Le seizième : elle empêche les épreuves d’arriver sur terre (al-Tabarânî).

Le dix-septième : elle permet d’expier les péchés. Le Prophète a dit :«L’aumône efface les péchés comme l’eau éteint le feu » (Ahmed, al-Tirmidhî et al-Nasâ`î).

Source : islamweb

_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Revenir en haut
Daliliad


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2013
Messages: 14
Localisation: GFVECZS

MessagePosté le: Lun 28 Sep - 01:46 (2015)    Sujet du message: fry,ujhgfrgtyhj,hgff Répondre en citant

szxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtrszxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtrszxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtrszxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtrszxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtrszxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtrszxsdcefvrgtbnhyju,kny,uynvbgtrfecdvrgtbnhyjuuj,nyhuvbgtrfeczdfvrgtbnhyju,nyhuvbgtrfezcdvgrbthnyju,nyhvbgtrfecdzxsecfvgrtbnhyju,kiujnyhvbgtrfecdvgrtbhnyju,nyhvbgtr

Revenir en haut
ICQ AIM MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:41 (2016)    Sujet du message: La sagesse derrière l'obligation de la zakat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'auberge de l'islam Index du Forum   >>> Sujet important Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylSeigneur thème by SGo