L'auberge de l'islam Index du Forum

L'auberge de l'islam
Pour mieux connaitre et comprendre l'islam
 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Attentats de Boston : les zones d’ombre russes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'auberge de l'islam Index du Forum   >>> L'auberge de l'islam   >>> Informations
Sujet précédent ..::.. Sujet suivant  
Auteur Message
verslalumiere
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 625

MessagePosté le: Mar 23 Avr - 11:45 (2013)    Sujet du message: Attentats de Boston : les zones d’ombre russes Répondre en citant

Attentats de Boston : les zones d’ombre russes


L'école de Makhachkala, au Daguestan,
où fut scolarisé Djokhar Tsarnaev.


Le séjour de Tamerlan Tsarnaev l’an dernier en Russie et les alertes des services secrets de Vladimir Poutine au FBI alimentent les spéculations.

Par LORRAINE MILLOT Correspondante à Washington

Beaucoup de marijuana, des voitures de luxe et un mystérieux séjour en Russie… De nouveaux détails ont émergé ce week-end sur les frères Tsarnaev, principaux suspects des attentats qui ont fait 3 morts et plus de 180 blessés à l’arrivée du marathon de Boston lundi dernier. Ils posent de nombreuses questions aux enquêteurs américains, mais aussi au gouvernement russe. Au-delà de la rhétorique islamiste dont ils s’abreuvaient sur Internet, il apparaît que les deux frères appréciaient l’argent et les produits de luxe. Le cadet des deux frères, Djokhar Tsarnaev, 19 ans, retrouvé vendredi soir par la police américaine grièvement blessé, le signalait lui-même sur sa page VKontakte, le grand réseau social russe. A la rubrique «priorités personnelles», il indiquait : «Carrière et argent.»

Un garagiste de Cambridge, Gilberto Junior, a raconté comment Djokhar lui apportait souvent à réparer les voitures d’amis qu’il présentait comme de riches étudiants (lire ci-contre). Des Range Rover, Porsche Cayenne, BMW ou Mercedes. Selon ce garagiste, qui est d’origine brésilienne, ces riches amis avaient de «lourds accents» étrangers et se disaient «turcs». Mardi encore, au lendemain donc des attentats, Djokhar était venu à l’atelier, plus nerveux que jamais, pour reprendre d’urgence une Mercedes qui n’avait plus ni pare-chocs ni feux arrière. Le garagiste avait alors constaté, à son grand étonnement, que Djokhar portait des chaussures de marque, dont il avait estimé le prix à 900 dollars (690 euros). Ce jour-là, le jeune homme lui avait aussi semblé «sous l’effet de drogues ou de médicaments». Plusieurs camarades de l’université du Massachusetts, où Djokhar était étudiant, ont rapporté qu’il était grand consommateur de marijuana.

L'argent et ses plaisirs matériels

Avant de se radicaliser ces dernières années, l’aîné, Tamerlan, 26 ans, tué vendredi lors d’échanges de tirs avec la police, semblait aussi apprécier l’argent et ses plaisirs matériels. Dans une interview à un quotidien local, le Lowell Sun, réalisée en 2004 alors qu’il avait remporté une compétition de boxe, Tamerlan disait «aimer les Etats-Unis» : «Ici, tu as la chance de pouvoir faire de l’argent si tu es prêt à travailler.» Un autre reportage, réalisé quelques années plus tard, le montre dans un look très étudié, veste et pompes blanches, pantalon noir, devant une Mercedes.

Pour les parents des frères Tsarnaev, y compris ceux qui s’étaient brouillés avec eux ces dernières années et n’appréciaient guère leur nouvelle vie, il apparaît évident aussi que ceux-ci ont été «manipulés». «Ils ont été piégés», «c’est un coup monté» ont répété le père et la mère aux journalistes russes et américains qui les ont retrouvés au Daguestan. Pour Rouslan Tsarni, un oncle des deux frères installé lui aussi aux Etats-Unis, même Tamerlan, qui semblait le moteur du duo, aurait été manipulé.

Les enquêteurs américains s’intéressent aussi au long séjour, du 12 janvier au 17 juillet 2012 effectué par Tamerlan en Russie, où il avait visité ses parents. Le jeune homme avait obtenu un visa de longue durée, alors même qu’il était déjà fiché par le FSB, les services secrets russes. Début 2011, Moscou avait dénoncé Tamerlan aux autorités américaines, le présentant comme un «disciple de l’islam radical» qui «avait drastiquement changé depuis 2010» et se «préparait à quitter les Etats-Unis pour rejoindre des groupes clandestins non spécifiés», a rapporté le FBI. Après cette alerte, deux agents avaient interrogé Tamerlan et ses proches à Boston, mais l’enquête américaine n’avait rien donné. A l’été 2011, le FBI avait transmis ses résultats à la Russie, tout en lui demandant de fournir des «informations plus spécifiques ou supplémentaires», mais n’avait rien reçu en réponse. Lors de son séjour, Tamerlan a certainement été «suivi de près» par les services russes, qui ont aussi «infiltré les groupes extrémistes» au Caucase, «comme tous les services de renseignement le font d’ailleurs pour tous les groupes extrémistes», observe Fiona Hill, experte de la Russie à la Brookings Institution. C’est sitôt après son retour, en août 2012, que Tamerlan a ouvert sa page YouTube, où il avait d’abord collectionné les vidéos d’un barde tchétchène, Timur Mucuraev, avant de reprendre aussi celles de prédicateurs radicaux comme l’Australien Feiz Mohammad.

Propagande officielle russe

Les autorités russes ont aussi suivi avec une attention remarquable l’enquête sur les attentats de Boston. Dès vendredi soir, avant même que le deuxième suspect, Djokhar, soit retrouvé, Vladimir Poutine a pris l’initiative d’appeler Barack Obama. Dès mardi, tandis que les enquêteurs n’avaient pas encore la moindre idée des suspects, le président russe avait déjà offert ses services pour participer à l’enquête. Dans l’immédiat, cette piste tchétchène sert parfaitement les intérêts de la propagande officielle russe, qui après avoir déporté et massacré ce peuple, le présente volontiers comme un nid de terroristes.

De là à imaginer que les services russes ou certains de leurs agents dans le Caucase aient pu être impliqués dans le retournement des frères Tsarnaev, il y a toutefois loin encore. «L’idée qu’il puisse s’agir d’un complot russe est tirée par les cheveux, assure Mark Galeotti, professeur à la New York University, spécialiste du crime et des services de sécurité de Moscou. Dans les services secrets, rien ne reste secret à jamais et imaginez les répercussions si la Russie était impliquée dans des attentats sur le sol américain !»

Selon cet analyste, les frères Tsarnaev ont pu suivre la trajectoire prise par la cause tchétchène ces dernières années : «Passer d’un mouvement nationaliste indépendantiste au jihadisme.» A la Brookings Institution, Fiona Hill invite elle aussi à ne pas trop «spéculer» à partir des bribes dont on dispose à ce jour : «Il y a de vraies questions sur ce que savaient les Russes, mais pour l’instant on a plus de questions que de réponses.»

Source : liberation.fr

Voir également, Le terrorisme est d'abord un fait étatique par l'expert militaire francais aymeric Chauprade :


_________________
Le Messager de Dieu a dit: Celui qui a fait la prière de l'aube s'est mis sous la protection de Dieu. Fais bien attention, Ô fils d'Adam! à ne pas négliger de faire ce qui te vaut Sa protection!.(rapporté par muslim)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Avr - 11:45 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'auberge de l'islam Index du Forum   >>> Informations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylSeigneur thème by SGo